Une des premières entreprises de la peinture étant de figurer d’abord sur des murs, puis des toiles, des images de notre environnement, cette figuration a mené à des lois de perspective et développé une technicité picturale qui reste une des grandes directions de l’art.

Jeu de séduction et de confusion du spectateur, le trompe-l’œil , l'art grotesque, la grisaille s'orientent plus volontiers vers des sujets inanimés ou statiques ou des personnages et  des animaux fantastiques, des camaïeux de couleurs ou des couleurs vives

Le domaine du décor en trompe-l’œil ne se limite pas au tableau ; lorsqu’il en dépasse le cadre, il envahit le mur tout entier et devient une peinture murale. L’architecture , la nature, le paysage,animés principalement d'animaux ou insectes y est alors figurée selon les lois de la perspective, d'architectures illusionnistes comme l'art grotesque pour le spectateur.

Le panoramique;Traditionnellement au sujet de paysage, il est d'aspect mat poudré, la gamme de couleur est dans les tonalités "sourdes",successivement de la plus froide à la plus chaude sans effets de " clignotages", son rendu est sophistiqué avec une gamme restreinte de couleurs, il amène une perspective atmosphérique et se doit d'être pérenne.Réalisé in situ ou sur toile que l'on peut maroufler sur un chassis ou un panneau de bois.

Ici une réalisation sur toile , d'inspiration de papiers peints connus du 19me sc.

Sur panneau de bois, sur mur, sur plafond

Sur toile

Panneau décoratif d'inspiration papier peint du 19me sc représentant l'amour.Réalisé sur toile.

Le rendu est très mat comme sur un papier peint , la technique utilisée est la peinture acrylique pour l'ensemble du panneau.

Sur feuilles d'or

Panneau décoratif d'inspiration "grotesques".Réalisé sur feuille d'or, collées sur un panneau très fin de bois peint.la technique de peinture utilisée pour les ornements est l'encre et la gouache.


Grisaille

Peinture monochrome en camaïeu gris, ou dans sa variante à plusieurs tons d'une même couleur proche du gris. afin d'imiter le marbre, la pierre, le bronze (XV siècle).

Le procédé a souvent été employé, notamment pour donner l'illusion du relief, c'est une technique picturale synonyme de clair-obscur ; dans une œuvre figurative, il suggère le relief en imitant par les valeurs l'effet de la lumière sur les volumes.

Teinte, couleur qui tire sur le gris dans un paysage, dans un tableau.